32 4 221 22 58 Mardi-jeudi-vendredi et samedi de 11H30 à 13h30 et de 15h30 à 18h

De l’herboristerie au monde de la finance

Herboristerie = plantes = santé naturelle

herboristerie 3L’histoire de l’herboristerie est étroitement liée à l’histoire de notre santé. Santé de nos jours prise en otage par les financiers de l’industrie chimique et tous leurs représentants formés dans les universités qu’ils financent depuis le 20e siècle. Tous les acteurs ainsi formatés collaborent étroitement, consciemment ou inconsciemment, à nous mettre sous dictature médicale, à confisquer notre droit au choix thérapeutique. Notre santé est passée dans les mains de la finance.

« La Mafia Médicale » dont voici un extrait sur le Flexner Report qui souligne comment la Santé, notre santé est passée progressivement dans les mains des financiers.

  • De 1910 à 1925, grâce aux règles établies dans le Flexner Report, l‘A.M.A. (American Medical Association) et l’A.A.M.C. l‘Association of American Medical Colleges) éliminèrent la grande majorité des soignants médicaux. Au nom de la science et de la qualité de la pratique de la médecine, on exigea des écoles de médecine qu’elles adoptent les recommandations du Flexner Report. C’est le régime de terreur médicale. Elles devaient prendre le virage « scientifique » imposé par ce dernier et financé par la Fondation Rockefeller sous peine de disparition. Or, à cette époque, on comptait deux fois plus de praticiens de médecines douces que de médecine orthodoxe (allopathie). L’homéopathie, la phytothérapie, les médecines manipulatives tels l’ostéopathie et le massage étaient alors enseignés. La réforme médicale les éradiqua. Elle fit passer le nombre d’écoles de médecine de 650 à 50 et le nombre d’élèves de 7500 à 2500. La santé tomba entre les mains de l’élite riche masculine ; la médecine devint un outil au service de la finance : les fondations Carnegie et Rockefeller avaient financé le Flexner Report et son application. La finance prenait le contrôle de la médecine qu’elle exploite depuis lors avec les résultats désastreux que nous connaissons. Ses artisans sont les médecins qui jouissent de privilèges tels que pouvoir, argent et prestige. C’est un monopole nord-américain. Toute tentative de pratique des médecines douces est sévèrement réprimée. Au nom du bien-être de la population, on accuse des praticiens d’hérésie, de charlatanisme et on multiplie harcèlement, intimidation, perte de droit de pratique, poursuites en justice… En 1936, cette directive financière gagne l’Europe a petits pas !
  • 1940 -1945.Le rôle criminel des grands groupes pharmaceutiques et du gouvernement allemand apparaît dans leur entreprise de répression.
  • On comprend mieux dès lors les pouvoirs de la finance, des mêmes familles de la finance. Des expériences sur humains, de la suppression des études d’herboristerie, au véto mis sur le seul procès de Nuremberg qui aurait pu changer l’histoire du monde s’il avait été rendu public, ils ont le bras très long …. Le véto des 60 ans a été levé en août 2008 ! Bizarre, cette date, non ? Début de la crise financière, toujours la finance !Le Cartel IG-Farben a été dissout par le Tribunal de Nuremberg et réparti parmi ses filiales Hoescht (devenue Sanofi-Aventis), Bayer BASF. Quant aux responsables d’IG-Farben, ils ont été libérés après leur condamnation dès 1952 avec l’aide de Nelson Rockfeller, leur ancien partenaire commercial, devenu ministre des affaires étrangères par intérim des USA. La prédiction du principal accusateur américain Taylor devait se réaliser rapidement. Les membres du groupe IG-Farben sont les principaux fondateurs de l’union européenne. (voir livre du Dr. Rath).

Herboristerie : un peu d’histoire

herboristerie 1L’herboristerie est définie par le Larousse soit comme un local où des plantes médicinales sont conservées, conditionnées et délivrées soit comme un commerce des plantes hygiéniques ou médicinales. La définition de wikipédia est pour moi plus détaillée;

L’histoire de l’herboristerie se retrouve déjà au XIIe siècle, où d’après Bouvet, les médecins, pharmaciens et herboristes ont les mêmes livres de chevet (Quiproquo, le Petit Antidotaire, les Simples médecines et le Répertoire des plantes). Sous Philippe VI, en 1336, serment des apothicaires pour les herboristes. En 1353, le roi Jean définit par ses lettres patentes les opérations réservés aux herboristes. 1750, les herboristes-botanistes demandent le titre de sujet de faculté. 1778, premiers diplômes d’herboristes à la faculté d’herboristerie de Paris. 1936, la loi interdit la vente des plantes hors des pharmacies et herboristeries. 11 septembre 1941, le loi décide la suppression des études d’herboristerie. Les herboristes diplômés avant cette loi pourront toutefois continuer leurs activités leur vie durant. Cette profession qui existait depuis plus de 500 ans s’est vue disparaître arbitrairement, contre tout bon sens. Le 11 septembre 1945, un décret valide cette loi désormais en vigueur en France.

Les mauvaises raisons présentées comme arguments ont été récusées de façon unanime par la Fédération nationale des herboristes. Contre toute logique, la pharmacie actuelle maintient ces arguments fallacieux. Les raisons réelles sont montrées par l’histoire : la chimiothérapie a voulu imposer sa domination.
Les plantes constituaient un obstacle : une loi décidait arbitrairement de leur disparition pendant qu’une insidieuse propagande en minimisait la valeur pour en amoindrir l’usage. Pendant des dizaines d’années à la faculté on disait que ceux qui prescrivaient les plantes étaient des charlatans. On formatait facilement les cerveaux des jeunes étudiants. Un mauvais combat était ainsi engagé. C’était sans compter sur la réaction du véritable intéressé, le consommateur lui-même, réaction salutaire et maintenant irréversible.
La chimiothérapie conservera une place certaine et se développera comme l’idée de faire de chaque consommateur un chimio-pharmacophile inconditionnel.

Conséquences

herboristerie 2En 1938 exerçaient en France 4500 herboristes. En 1982, ils ne sont plus que 150. En Allemagne fédérale 16000. Aux Pays-Bas 4500. En fonction du traité de Rome, un prochain jour les herboristes étrangers pourront venir s’installer chez nous ! Bien que les plantes qui soignent les maladies dites incurables chez nous sont interdites dans la CEE ! Bizarre, non !
Depuis 1941, la Fédération des herboristes n’a cessé de réclamer l’abrogation de cette loi inique. Quatre propositions de lois ont été faites. La dernière en date du 25 mai 1978 porte le n° 293. Une pétition-référendum la concernant a recueilli 250.000 signatures sans succès auprès des parlementaires. Devant ce chiffre, la recherche des voix électorales devrait pourtant bien retenir leur attention. En effet, nombreux sont les jeunes qui cherchent une profession, un enseignement, un métier alors que cette monstrueuse loi de 1941 reste un obstacle à leurs aspirations : devenir herboriste sans être obligé de devenir pharmacien.
L’enseignement, avant la loi de 1941 : la Fédération nationale d’herboristerie, soucieuse de voir exercer des professionnels qualifiés, avait crée en 1927 une Ecole d’herboristerie. Des écoles privées existaient aussi. Toutes disparurent du fait de la Loi. L’enseignement diffusé en faculté de pharmacie n’y est fait que sous l’angle pharmaceutique, assez différent de l’angle de l’herboristerie traditionnelle, simple et efficace.
Or, les candidats herboristes sont en nombre croissant parmi les jeunes. Faute d’enseignement officiel des écoles naissent. L’enseignement y est de qualité, condition essentielle de leur développement. L’herboristerie ne disparaîtra pas ; la santé de chacun en bénéficiera. Ici, en Belgique, la Communauté Française a remis au goût du jours les études d’herboristerie. Sylvie ma collaboratrice actuelle a suivi cette formation pendant deux ans et a obtenu son diplôme avec grande distinction.

Voilà, je pense important que nous réfléchissons tous où nous en sommes, afin de construire un monde meilleur. Votre le très beau documentaire : Demain. C’est en changeant nos habitudes que le monde changera. C’est en sortant du cadre, en ouvrant notre conscience que nous pourrons ensemble ne plus nous laisser manipuler.

modules formations

PROCHAIN COURS

 Réservez votre formation !

 

AGENDA DES COURS 2017

Méridiens du 20/7 au 23/7/17 Découvrir

Mains de Lumière du 3/8 au 6/8/17 Découvrir

L'oracle d'Eve dimanche 27/8 de 13h30 à 18h30
Dienchan et chan beauté du 1/9 au 3/9/17 Découvrir

Formation Massage dès le 16/9/17 Découvrir

LES ATELIERS DE L'ETE

Tao pour Adultes : les lundis de 17h30 à 18h30 et 19h00 à 20h00

Tao pour enfants de 10 à 13 ans : mardi 18/7 ou 8/8 de 14h à 16h.

Yoga : les mercredis de 19h00 à 20h00 et les Jeudis de 9h30 à 10h30

Dien chan : 2H le dimanche 2/7 de 9h à 11h ou mardi 25/7 de 14h à 16h ou le lundi 7/8 de 14h à 16h ou le samedi 26/8 de 9h à 11h

Massage du dos sur table : 2H le dimanche 2/7 de 11h15 à 13h15

Massage du dos sur chaise : 2 H le dimanche 30/7 de 9h à 11 h

Massage des jambes : 2 H le samedi 29/7 de 9h à 11 h.

Massage des mains, des pieds et du visage mardi 1/8 de 15h à 18h

Faire son mélange diffuseur : 2H samedi 1/7 de 9h à 11 h ou dimanche 30/7 de 11h15 à 13h15 ou les mardis 18/7 et 8/8 de 16h15 à 18h15. Adultes et enfants

Faire sa crème pour le visage : 2H dimanche 2/7 de 15h15 à 17h15 ou dimanche 29/7 de 15h à 17h

Stress, burn out : 2H le samedi 8/7 de 9h à 11h

Sommeil : 2H le samedi 15/7 de 9h à 11h.

Découvrir les promos

You have Successfully Subscribed!